Scroll to top

Rose Trip Maroc


Du 28 octobre au 2 novembre 2021

Un trek 100% féminin dans le désert sud-marocain

Rose Trip Maroc

A l’image des rallyes 100% féminins Désertours, le trek Rose Trip Maroc propose à des femmes d’accéder à la magie du désert au cœur de paysages somptueux et variés. C’est le tout premier trek lancé en 2018 par l’équipe de Jean-Jacques et Géraldine Rey, des professionnels passionnés de désert et d’aventure. Guidés par cette ferveur inaltérable et par une expertise rodée, ils ont souhaité mettre leurs compétences à disposition d’un public nouveau : les amatrices de la marche à pied. La discipline connaît un essor grandissant, particulièrement auprès des sportives, débutantes ou aguerries. A l’assaut des grands espaces, elle permet une parenthèse unique entre femmes de tous horizons.

Au cours de cette randonnée nomade, les participantes découvrent un terrain de jeu parfaitement adapté à la pratique du trek. Par équipes de trois, elles évoluent en toute sécurité durant quatre jours et autant d’étapes, dont trois sportives et une solidaire. Durant la course et sur le bivouac, des professionnels sont à la disposition de leur bien-être : médecins, podologues, étiopathes et membres de la Croix Rouge française prennent soin d’elles à la demande. Une coach sportive propose par ailleurs des séances d’échauffement et d’étirements avant et après l’effort. Au pied des dunes de Merzouga, le cadre propice au bien-être et à l’évasion. Le bivouac y est digne des mille et une nuits. L’espace restaurant est décoré selon les canons typiques et les Roses dînent et se détendent autour d’un feu de camp avant de rejoindre leurs tentes pour la nuit. Un espace sanitaire est également prévu pour assurer le confort maximum des participantes qui profitent d’une parenthèse unique entre femmes.

Teaser 2021

Rose Trip Maroc

Un course d’orientation tous niveaux

Le Rose Trip Maroc est d’abord une course d’orientation. Cet aspect ludique est une des clés de son succès. Les premiers frissons arrivent dès la distribution de la première carte qui est scrutée de près à l’aide des outils de navigation : rapporteurs topographiques et boussoles en main, les trekkeuses se prennent au jeu pour étudier le meilleur tracé. L’occasion d’échanger autour des décisions théoriques avant de les confronter au terrain. Une fois lancées sur les étapes, il s’agit de prendre et de tenir les bons caps, de respecter les distances calculées munies du Tripy, le podomètre mis à disposition durant la course. Pendant les trois jours de défi sportif, la motivation et l’enthousiasme grandissent…

L’objectif ? Parcourir le minimum de distance en pointant toutes les balises et les contrôles de passage. Pour cela, inutile d’être très expérimentées… quelques tutoriels bien ficelés et des précisions complémentaires dispensées sur place mettent toutes les filles à niveau avant le premier départ. La chasse aux trésors ouvre alors les portes d’un terrain de jeu immense et varié : pistes à perte de vue, franchissement de dunes, oueds caillouteux s’offrent aux aventurières en fonction de leur niveau.

Le Rose Trip Maroc est en effet conçu pour satisfaire toutes les participantes quel que soit leur degré d’entraînement. Elles sont scindées en trois catégories qui s’orientent sur des parcours à difficulté variable. Les néophytes de la catégorie OPEN sont ménagées et peuvent boucler les étapes tout en profitant des décors sans difficultés majeures. Celles qui souhaitent un effort plus soutenu s’inscrivent en OPEN+ : distance sensiblement plus longue, orientation plus corsée… le challenge augmente ! Enfin, les EXPERTES peuvent se confronter sur des tracés étudiés pour les mettre à l’épreuve : endurance, dénivelé, kilométrage, navigation, la catégorie exige un niveau d’entraînement plus soutenu.

Un trek sécurisé

Pour évoluer en toute sérénité face à l’immensité des portes du Sahara, les trios de trekkeuses sont équipés d’une balise de géolocalisation par satellite. Ainsi, les participantes sont scrutées en temps réel par le PC Course qui se tient prêt à lancer des intervenants à leur secours si besoin. En effet, à tout moment, elles peuvent déclencher une alerte pour avertir d’un incident. Perdues en dehors du tracé ou en difficulté médicale, elles peuvent compter sur l’arrivée de l’organisation en quelques minutes, des médecins et commissaires étant mobilisés et véhiculés sur toutes les boucles de la course.

Dans le même esprit, le règlement impose aux trios de rester groupés au fil des étapes, et ce, afin d’éviter qu’un membre de l’équipe ne s’isole dangereusement. Des commissaires de course sont postés sur des points stratégiques afin de contrôler discrètement mais sûrement le respect de cette règle importante. Sur chaque boucle, des contrôles de passage physiques sont aussi prévus pour s’assurer de la bonne forme des participantes au fil de la journée. A l’ombre d’une tente, on s’y ravitaille en eau tout en dégustant des fruits, dont les délicieuses dates du cru et divers aliments régénérant mis à disposition par l’organisation. Les médecins et podologues y sont aussi présents pour dispenser des soins appropriés si besoin. A cette occasion, toute concurrente qui le souhaite ou que les médecins estiment trop éprouvée pour terminer l’étape du jour, est raccompagnée au bivouac dans les plus brefs délais pour récupérer.

Un trek doublement solidaire

La dernière étape du trek est exclusivement dédiée à l’association Ruban Rose (anciennement « Le Cancer du sein, Parlons-en ! »). Elle consiste en l’ascension de la plus haute dune de Merzouga, sans contrainte de vitesse ou d’orientation. Hors compétition, elle est l’occasion d’une grande communion en l’honneur des femmes touchées par la maladie. Cette marche solidaire conduit les participantes jusqu’au plus haut sommet après la traversée du désert, une métaphore qui s’adresse directement à toutes celles qui mènent le combat des traitements au quotidien. Les marcheuses les plus rapides forment une chaîne humaine pour hisser celles qui peinent à atteindre la cime. Chaque année, cette fin d’étape se transforme en véritable liesse durant laquelle les trekkeuses laissent exploser leur joie. Parmi elles, d’anciennes patientes en rémission ou des proches de malades qui témoignent leur soutien via ce défi sportif intense.

Le volet solidaire du Rose Trip Maroc fait partie intégrante des valeurs de l’événement. Il vise également à mener des actions durables à proximité de la zone de randonnée afin de soutenir la population locale. C’est pourquoi l’équipe dédiée à la solidarité étudie les besoins avec des acteurs locaux afin de cibler au mieux les plus urgents. Les deux premières éditions ont ainsi permis l’achat de centaines de chèvres directement remises par les trekkeuses, avec toujours le concours d’Enfants du désert, à des Marocaines isolées dans le village de Haroun. En finançant la nourriture des chèvres offertes, elles ont assuré à ces femmes un revenu pérenne durant au moins un an. De nombreux projets sont à l’étude, notamment autour de la construction durable dans la région.

Ruban Rose